L’été est là, les vacances arrivent, la rentrée approche et toujours cette inquiétude.

A partir de septembre 2018, Plaine Commune souhaite augmenter le temps d’ouverture des médiathèques de 1273 heures par an à budget constant. Toutes les organisations syndicales de Plaine Commune se sont prononcées contre ce projet.

Depuis le 6 février 2018, première action des agents de la Lecture Publique pour s’opposer à la logique de faire toujours plus à moyens constant, 6 mois ont passées. De nombreuses actions (Débrayages, journée de grève, réunions, négociations…) ont été menées pour affirmer nos désaccords et nos revendications.

Nous en sortons avec des avancées :
  • le maintien des équipements de quartier Glarner à Saint-Ouen et Aladin à Saint-Denis
  • toutes les demandes de temps partiel seront examinées avec « bienveillance » y compris pour les mercredis
  • la communication des effectifs minimum permettant d’ouvrir les équipements
  • L’ouverture du chantier en septembre 2018 sur le guide de procédures sur les risques psycho-sociaux provoqué par l’organisation du travail
  • La mise en place en septembre 2018 de mesures de prévention des risques d’agression et un meilleur accompagnement des agents.

Le 16 et 19 juin 2018, la grève est un succès : des rassemblements d’ampleur se tiennent à l’occasion des inaugurations de la médiathèque Louis Aragon de Stains et des caissons de réservation du kiosque à livres du siège.

Malgré les mobilisations et négociations, la direction mutualisée reste ferme. Le 26 juin, les horaires des petites vacances sont soumis au vote aux agents sans prendre en compte l’avis du syndicat de laisser le choix d’un jeudi libéré. La CGT dénonce une manœuvre pour orienter le vote sur les 35h (travail de tout les samedis) en dévalorisant l’autre option. Nous proposons, alors, à celles et ceux qui le souhaitent de rayer les options proposées  et de noter « jeudi après-midi ».

Résultat des votes

Seuls 10,26 % des votants soutiennent le projet de passage au 35h. Concernant la demi-journée libérée, la direction a compté 64,77 % de vote blancs et nuls. Nous souhaitons connaître l’interprétation du Président sur ce résultat. Pour nous, la demande du jeudi après-midi libérée semble être l’option souhaitée. Dès lors, nous demandons que cela soit pris en compte.

Le fort investissement des collègues a fait naître une forte attente, un espoir d’être entendu. Or à ce jour, nous restons perplexes quant à l’avenir qui nous est réservé.

Nous attendons, comme promis par le Président le 13 juin, d’être reçus en septembre par la direction mutualisée pour aborder les différents points du cahier revendicatif.

Pour bien commencer la rentrée, nous vous proposons de nous retrouver au collectif de bib le xxx 2018. Ce sera l’occasion de faire un retour sur les rendez-vous avec l’employeur et faire un point sur nos conditions de travail avec la nouvelle organisation.

Tract : L’été est là, les vacances arrivent, la rentrée approche et toujours cette inquiétude

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *