Météo France appelle à la vigilance en raison d’un épisode de très forte chaleur

Au-dessus de 33 degrés, tout le monde peut-être en danger.

Si un salarié ressent les symptômes suivant fatigue, maux de tête, vertiges, crampes, peau sèche et chaude, agitation, confusion, fièvre,
il doit impérativement ces
ser le travail.

Ces symptômes courants peuvent être précurseurs de troubles plus importants, voir mortels : déshydratation, coup de chaleur
L’agent peut exercer son droit d’alerte et de retrait si nécessaire.

Actuellement, le dispositif de prévention à Plaine Commune est insuffisant
Les mesures existantes (journée continue, augmentation du nombre des pauses, port de la casquette, distribution de bouteilles d’eau….) ont besoin d’être réaffirmées et harmonisées.

Pour les collègues travaillant en extérieur à 28 degrés C° ou 30 degrés C° en intérieur, voici un rappel de nos revendications :

  • travailler de préférence aux heures les moins chaudes ;
  • augmenter le nombre des pauses ;
  • limiter le travail physique ;
  • une pause méridienne dans des espaces préservés de la chaleur;
  • un ravitaillement en eau pour tous les agents par le biais de fontaine à eau réfrigérante ou de distribution de bouteilles d’eau fraiche de façon régulière ;
  • privilégier le travail d’équipe afin d’assurer une veille mutuelle.

Les représentants CGT au CHSCT

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.